A.S. LOURDES FUTSAL : site officiel du club de foot de LOURDES - footeo

REGLES DU FUTSAL

 

LOI I - TERRAIN

 

Largeur : 15 à 25 m.

Surface de réparation : 6 m (cf. handball) Point de réparation : 6 m (perpendiculairement au milieu de la ligne de but).

Zone de remplacement : partie de la ligne de touche du côté des bancs des équipes.

Buts (fixés au sol ou au mur) : largeur 3 mètres - hauteur 2 mètres.

Rond central : 3 mètres de rayon.

Deuxième point de réparation :10 mètres de la ligne de but.


 

LOI II - BALLON

 

Le ballon aura une circonférence de 62 à 64 cm (taille 4) et un poids de 400 à 440 g. Lâché d'une hauteur de 2 mètres, il aura un premier rebond limite de 50 à 65 cm.

 

 

LOI III - NOMBRE DE JOUEURS

 

5 joueurs dont 1 gardien + 7 remplaçants volants.

Pour débuter la partie, chaque équipe doit comporter au moins 5 joueurs équipés dont 1 gardien sur le terrain. La rencontre doit être arrêtée si une équipe réunit moins de 3 joueurs sur le terrain (gardien compris) suite à exclusion ou blessures.

 

Remplacement :

Les joueurs remplaçants et remplacés doivent entrer et sortir par leur zone de remplacement, le remplaçant n'entrant que lorsque le joueur remplacé est sorti. Tout remplacement non conforme est sanctionné d'un coup franc indirect et d'un avertissement au joueur fautif.

 

 

LOI IV - ÉQUIPEMENT DES JOUEURS

 

Maillots numérotés, chaussure type Tennis ou cuir moulé à semelles claires sans crampons, culottes courtes, bas, protège-tibias.

Les numéros des maillots (de 1 à 15) doivent correspondre à ceux inscrits sur la feuille de match.

Le gardien est autorisé à porter un pantalon long.

 

 

LOI V - ARBITRE

 

L'arbitre est désigné par la Commission compétente. Il est seul juge et son autorité commence à son entrée dans l'enceinte où se trouve la salle et cesse dès qu'il l'aura quittée.

En cas d'absence de l'arbitre, il sera fait appel à un arbitre neutre présent ou à défaut à un membre licencié des deux équipes en présence après tirage au sort.

En aucun cas l'absence d'arbitre n'est un motif de report de match.

L'arbitre prendra note de tous les incidents avant, pendant et après le match et en fera un rapport à la Commission.

Il fera fonction de chronométreur en l'absence d'un officiel préposé à la fonction.

 

 

LOI VI - DEUXIEME ARBITRE

 

La Commission d'Organisation pourra éventuellement faire désigner un arbitre assistant dont le rôle consistera à se déplacer du côté opposé à celui de l'arbitre principal, à contrôler les remplacements, les périodes d'expulsions temporaires, les temps morts, à signaler les sorties de jeu de son côté…

 

 

LOI VII - CHRONOMETREUR ET TROISIÈME ARBITRE

 

Obligatoire pour les rencontres internationales.

Durée réelle des matchs : 2 périodes de 20 minutes.

 

 

LOI VIII - DURÉE DU MATCH

 

2 périodes de 25 minutes séparées d'un arrêt maximal de 15 minutes.

Par contre, la durée de la partie est de 2 fois 20 minutes en cas de chronométrage officiel des divers arrêts de jeu (Loi VII).

Pour les tournois, la durée de la partie est fonction du nombre d'équipes. Elle est calculée de façon à ce que l'ensemble des rencontres disputées par chaque équipe ne puisse être supérieure à la durée normale d'un match, prolongation incluse selon la catégorie d'âge concernée.

Pour les Coupes et Tournois, en cas de résultat nul au terme de la partie, les équipes seront départagées par l'épreuve des tirs aux buts, disputée suivant le principe de la “mort subite” avec arrêt au premier écart de but pour un nombre de tirs équivalents entre les deux équipes.

Tous les joueurs inscrits sur la feuille de match peuvent participer aux tirs aux buts sauf s'ils ont été définitivement exclus de la partie.

Les équipes ont la possibilité de demander 1 minute de temps mort par période (capitaine ou entraîneur). L'arbitre accordera ce temps mort lorsque l'équipe l'ayant demandé est en possession du ballon et les joueurs devront rester sur le terrain près de la ligne de touche de leur camp.

Aucun remplacement de joueur ne peut être effectué pendant le temps mort. Les joueurs ne peuvent pas quitter le terrain et l'entraîneur doit donner ses instructions sans pénétrer sur le terrain.

 

 

LOI IX - COUP D'ENVOI ET REPRISE DE JEU

 

Mêmes règles que le football à 11 en plein air, mais adversaires à 3 mètres.

Il est possible de marquer un but directement du coup d'envoi.

 

 

LOI X - BALLON EN JEU ET HORS DU JEU

 

Mêmes règles que le football à 11 en plein air.

Si le ballon après dégagement ou autre action involontaire frappe le plafond, le jeu reprend par une rentrée de touche en faveur de l'équipe adverse du joueur ayant touché le ballon en dernier. La rentrée de touche est effectuée d'un point situé sur la ligne de touche la plus proche de l'intersection entre la ligne de touche et la ligne imaginaire parallèle à la ligne de but et passant par le point au-dessous duquel le ballon a touché le plafond.

 

 

 

LOI XI - BUT MARQUÉ

 

Mêmes règles que le football à 11, mais adversaires à 3 mètres pour la remise en jeu.

Lors d'une rentrée de touche, un coup franc ou un coup de pied de coin si un joueur tire directement dans son propre but, le but ne sera pas accordé et le jeu reprendra par un coup de pied de coin accordé à l'adversaire.

 

 

LOI XII - FAUTES ET COMPORTEMENT ANTISPORTIF

 

1.       COUP FRANC DIRECT

 

Un coup franc direct est accordé à l'équipe adverse du joueur qui, de l'avis de l'arbitre commet par inadvertance, par imprudence ou par excès de combativité, l'une des fautes suivantes :

·      donne ou essaie de donner un coup de pied à l'adversaire

·      fait ou essaie de faire un croche-pied à l'adversaire

·      saute sur un adversaire

·      charge un adversaire, même avec l'épaule

·      frappe ou essaie de frapper un adversaire

·      bouscule un adversaire

 

Un coup franc direct est également accordé à l'équipe adverse du joueur qui commet l'une des fautes suivantes :

·      tient un adversaire

·      crache sur un adversaire

·      s'élance pour tenter de jouer le ballon alors que celui-ci est déjà joué ou tente d'être joué par un adversaire (tacle glissé), excepté le gardien de but dans sa propre surface de réparation à condition qu'il ne commette pas de faute par inadvertance, par imprudence ou par excès de combativité

·     touche le ballon des mains (ceci ne s'applique pas au gardien de but dans sa propre surface de réparation)

 

Tout coup franc direct doit être exécuté à l'endroit où la faute a été commise.

Les fautes susmentionnées sont des fautes susceptibles d'être cumulées.

 

2.       COUP DE PIED DE RÉPARATION

 

Un penalty est accordé quand l'une de ces fautes est commise par un joueur dans sa propre surface de réparation, nonobstant l'endroit où se trouve le ballon à ce moment là, pourvu qu'il soit en jeu.

 

3.       COUP FRANC INDIRECT

 

Un coup franc indirect est accordé à l'équipe adverse du gardien de but, qui de l'avis de l'arbitre, commet l'une des fautes suivantes :

·      après avoir lâché le ballon, il le reçoit en retour d'un coéquipier avant qu'il n'ait franchi la ligne médiane ou n'ait été joué ou touché par un adversaire

·   il touche ou contrôle le ballon des mains sur une passe bottée délibérément par un coéquipier

·       il touche ou contrôle le ballon des mains directement sur une rentrée de touche effectuée par un coéquipier

·   il touche ou contrôle le ballon des mains ou des pieds, à un point quelconque du terrain de jeu, pendant plus de quatre secondes, sauf si cela se passe dans la moitié de terrain de l'équipe adverse

 

Un coup franc indirect est également accordé à l'équipe adverse du joueur qui, de l'avis de l'arbitre :

·     joue d'une manière dangereuse

·    fait obstacle à l'évolution d'un adversaire lorsque le ballon n'est pas joué

·    empêche délibérément le gardien de but de lâcher le ballon des mains

·  commet d'autres fautes non mentionnées dans la Loi 12, pour lesquelles le match est arrêté afin d'avertir ou d'expulser un joueur.

 

Le coup franc indirect doit être exécuté à l'endroit où l'infraction a été commise, sauf si elle s'est produite dans la surface de réparation.

Dans ce cas, le coup franc indirect sera exécuté depuis la ligne de réparation, au point le plus proche de l'endroit où a été commise l'infraction.

 

SANCTIONS DISCIPLINAIRES

 

FAUTES PASSIBLES D'AVERTISSEMENT

Un joueur se voit infliger un avertissement (carton jaune) quand il commet l'une des fautes suivantes:

·     se rend coupable d'un comportement antisportif

·     manifeste sa désapprobation en paroles ou en actes

·    enfreint avec persistance les Lois du Jeu

·     retarde la reprise du jeu

·    ne respecte pas la distance requise lors de l'exécution d'un coup de pied de coin, d'une rentrée de touche au pied, d'un coup franc ou d'un dégagement du ballon

·    pénètre ou revient sur le terrain de jeu sans l'autorisation préalable de l'arbitre

·   quitte délibérément le terrain de jeu sans l'autorisation préalable de l'arbitre.

 

Pour n'importe laquelle de ces fautes, un coup franc indirect est accordé à l'équipe adverse, à exécuter à l'endroit où a été commise l'infraction en plus de l'avertissement correspondant et sous réserve qu'aucune autre infraction sérieuse n'ait été commise. Par contre, si la faute s'est produite dans la surface de réparation, le coup franc indirect sera exécuté depuis la ligne de réparation, au point le plus proche de l'endroit où a été commise l'infraction.

 

FAUTES PASSIBLES D'EXCLUSION

Un joueur est exclu du terrain (carton rouge) lorsqu'il commet l'une des fautes suivantes :

·     se rend coupable d'une faute grossière

·     se rend coupable d'un acte de brutalité

·     crache sur un adversaire ou sur toute autre personne

·   empêche l'équipe adverse de marquer un but, ou annihile une occasion de but manifeste, en touchant délibérément le ballon de la main (ceci ne s'applique pas au gardien de but dans sa propre surface de réparation)

·     anéantit une occasion de but manifeste d'un adversaire se dirigeant vers son but en commettant une faute passible d'un coup franc ou d'un coup de pied de réparation

·      tient des propos blessants, injurieux ou grossiers

·      reçoit un second avertissement au cours du même match

 

Si le jeu est arrêté parce qu'un joueur est exclu du terrain de jeu pour avoir commis l'une des fautes 6 ou 7 sans qu'aucune autre infraction aux Lois du Jeu n'ait toutefois été commise, le match reprend par un coup franc indirect accordé à l'équipe adverse à l'endroit où a été commise l'infraction, sauf si elle s'est produite dans la surface de réparation. Dans de cas, le coup franc indirect sera exécuté depuis la ligne de réparation, au point le plus proche de l'endroit où a été commise l'infraction.

 

DÉCISIONS

 

Une fois exclu, le joueur concerné ne pourra plus participer au match en cours ni prendre place sur le banc des remplaçants. Un joueur remplaçant pourra pénétrer sur le terrain de jeu, deux minutes effectives après l'exclusion de son coéquipier, sauf si un but a été marqué avant la fin des deux minutes, et seulement avec l'accord du chronométreur.

Dans ce cas, la réglementation suivante s'applique :

·    les équipes jouent à 5 contre 4 et que l'équipe ayant la supériorité numérique marque un but, l'équipe de 4 joueurs pourra être complétée par un 5e joueur

·    les deux équipes jouent avec 4 joueurs et qu'un but est marqué, les deux équipes garderont le même nombre de joueurs

·     les équipes jouent à 5 contre 3, ou à 4 contre 3 et que l'équipe ayant la supériorité numérique marque un but, l'équipe ayant 3 joueurs ne pourra inclure qu'un seul joueur supplémentaire

·    les deux équipes jouent avec 3 joueurs et qu'un but est marqué, les deux équipes garderont le même nombre de joueurs

·   si c'est l'équipe en infériorité numérique qui marque un but, elle poursuivra le match sans modifier le nombre de ses joueurs

 

 

Le joueur exclu sera suspendu automatiquement pour le match suivant de son équipe sans préjuger des autres sanctions qui pourraient lui être infligées par les instances officielles eu égard à la gravité de la faute commise.

Par ailleurs, les sanctions prononcées lors des matchs de Futsal n'ont pas d'incidence sur le football de plein air et réciproquement sauf cas suffisamment graves passibles de sanctions à temps (de date à date) ou supérieures à quatre matches (AF 01/06/96).

Dans ce cas, le joueur sanctionné ne peut prendre part à aucune compétition ni de Futsal, ni de plein air.

Un joueur sous l'effet d'une suspension infligée à l'issue d'une compétition en plein air ne peut pas purger sa suspension en compétition de Futsal et réciproquement.

 

 

LOI XIII - COUPS FRANCS

 

Les coups francs sont soit directs soit indirects.

Pour le coup franc direct comme pour le coup franc indirect, le ballon doit être immobile au moment de la frappe, et l'exécutant ne doit pas toucher le ballon une seconde fois avant que celui-ci n'ait été touché par un autre joueur.

 

1.       COUP FRANC DIRECT

Si le ballon pénètre directement dans le but de l'équipe adverse, le but est accordé.

 

2.       COUP FRANC INDIRECT

Un but ne peut être marqué que si le ballon entre dans le but après avoir touché un autre joueur.

 

LIEU D'EXÉCUTION DU COUP FRANC

Tous les joueurs de l'équipe adverse doivent se trouver au moins à 5 m du ballon, jusqu'à ce qu'il soit en jeu.

Le ballon est en jeu, dès qu'il est touché ou joué.

 

INFRACTIONS/SANCTIONS

CONTACTS

AS LOURDES FUTSAL 

18 RUE DU FORT 

65100 LOURDES 

aslourdesfutsal@sfr.fr 

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 CASTELGINEST US 58 18 13 1 4 0 73 50 0 23
2 ASFS 55 18 12 1 5 0 92 48 0 44
3 PRODIRECT 54 18 11 3 4 0 73 47 0 26
4 A.S. LOURDES FUTSAL 45 17 9 2 6 1 61 57 0 4
5 PLAISANCE ALL STARS 44 18 7 5 6 0 68 65 0 3
6 TOULOUSE FUTSAL C. 43 18 8 1 9 0 64 76 0 -12
7 IBIS FUTSAL MARTRAIS 40 17 7 3 7 1 56 61 0 -5
8 FONSEGRIVES U 40 18 7 1 10 0 45 56 0 -11
9 DÉFENSE DE FER 32 17 4 4 9 1 68 104 0 -36
10 POUVOURVILLE 22 18 1 1 16 0 45 81 0 -36